]]>
Guitar Hero, Star Wars, and more for BlackBerry
A lire aussi >>

mardi, décembre 18, 2007

Partie 1: Historique du m-commerce

Je reviens un peu sur l'émergeance des sites m-commerce depuis ces dernières semaines, histoire de faire le tour de la question.

Rappelons en premier lieu la définition du m-commerce selon Wikipédia :

"Le commerce mobile ou m-commerce (mobile commerce) en anglais, correspond à l'utilisation de technologies sans fil, et plus particulièrement de la téléphonie mobile, afin de faire du commerce." suite...

Cette définition inclue les moyens de réaliser une transaction via un téléphone mobile. Les solutions techniques sont nombreuses et dans notre cas, nous nous limiterons aux services marchands mobiles.

Pour les moyens de payer avec son téléphone portable, je vous encourage ainsi à lire le blog de Pillippe Lerouge dédié aux paiements sur mobile.

Historique:

Les services commerciaux accessibles par le biais de l'Internet Mobile n'étaient pas très nombreux au démarrage du WAP et de l'I-Mode.

En France, quelques enseignes comme Alapage(France Télécom), CdDiscount, Mariaunaud ont réalisé des mini-sites pour mobile, présentant une partie plus ou moins importantes de leurs catalogues produits.

Ces premières expériences n'ont pas connu de succès retentissants pour des raisons à la fois techniques et sociales.

En effet, le marché de la téléphonie mobile s'organisait autour de terminaux considérés (aujourd'hui) comme très bas de gamme, ayant de petits écrans d'affichage... noir et blanc.

A cela s'ajoutait la très faible attraction de l'Internet Mobile, voire inexistant, auprès du grand public.

La cause de cet état de fait, était la confidentialité du moyen d'accès (très peu d'abonnement data, peu de promotion), le faible débit des technologies réseau GSM puis GPRS (transport de la data)... et puis aussi du fait de l'ergonomie peu attrayante des services noir et blanc, réalisés en WML.

Certains me diront on en est toujours là. Ce n'est pas vrai si vous suivez ce blog.

Enfin, d'un point de vue social, l'Internet sur le mobile n'était pas perçu comme utile ou présentant des cas d'usages intéressants... On commençait seulement et doucement à démocratiser l'Internet à Haut Débit dans les foyers européens.

C'est un peu l'historique de l'Internet Mobile jusqu'à ces deux ou trois dernières années...

Aussi, le m-commerce s'est longtemps limité depuis les années 2000, aux services de vente de contenus multimédia (logos, sonneries, jeux, vidéos) et puis à l'arrivée récente de la musique sur les appareils mobiles : iTunes et Music Station... (voir MusicStation versus iTunes, une simple musique de fond? )

Notons aussi que les modes de paiement lors d'un achat sur ce type de services mobiles, sont facilités par l'utilisation du système de prélèvement sur la facture opérateur de l'abonné.

Un contexte changeant :


Actuellement, on arrive à la croisée des chemins à la fois technologique et social. Les constructeurs, les opérateurs de téléphonie mobile proposent des terminaux évolués avec des forfaits plus adaptés et permettant l'accès à des réseaux télécom Haut Débits (3G et 3G+, Wifi)...

Les technologies télécoms sont mieux maitrisées, mieux déployées. Ces éléments sont en faveur d'une éclosion de l'Internet sur le mobile et de multiples services associés, marchands ou non.

Du point de vue social, les gens apprécient chez eux, l'Internet à Haut Débit et les différents services auxquels ils ont accès... alors pourquoi pas sur un téléphone mobile pour peu que cela apporte un plus dans une situation de mobilité.

Une nouvelle stratégie de communication :

Les grandes enseignes du commerce dans le monde ont rapidement mis en place des sites Web marchands sur Internet. Le succès de ces derniers ne se dément oujours pas, surtout en ces périodes de fin d'année. D'autre part, on notera que cette nouvelle forme de commerce, n'a pas éclipsé pour autant les magasins et leurs vendeurs biens réels...

Mais face à la monté en puissance des débits de l'Internet sur mobile, les commerçants sur le Web envisagent plus facilement de réaliser un site mobile comme le prolongement naturel de leur boutique en ligne.

On dit alors souvent qu'ils adoptent une stratégie de communication/commerce multi-canal : le Web & le mobile...

Un exemple concret de cette réalité, est ce qui se passe au Japon où le m-commerce s'est développé, en atteste le très bon article de Karyn Poupée, une journaliste qui vit au pays du Soleil Levant.

Prochain billet: Partie 2: le m-commerce aujourd'hui.

Tags Technorati:

2 commentaires:

Philippe Lerouge a dit…

Belle analyse, en effet le m-Commerce est une pratique, le m-payment permet d'y accéder dans certains cas.

David a dit…

Merci, je vais essayer si je trouve le temps de faire la suite...

Template Design | Elque 2007