]]>
Guitar Hero, Star Wars, and more for BlackBerry
A lire aussi >>

dimanche, octobre 15, 2006

Perspectives mobiles: Acte 3 - Le Mobile 2.0 ???















On parle beaucoup sur le net du Web 2.0 présenté souvent comme une révolution technologique ou marketing de l'Internet. Le terme Web 2.0 a été inventé en 2004 par Dale Dougherty de la société O'Reilly_Media.

Là encore, il y a plétores d'avis contraires et rappelons aussi qu'officiellement plusieurs organisations comme le W3C, l'IETF et d'autres censées définir certaines notions/normes de l'Internet, restent assez discrètes à propos de cette question.

Le web 2.0, c'est en partie, de nombreuses applications qui rendent simple la création de forums, de blogs, d'albums photos et vidéos... et permettant aux internautes d'échanger, de participer, de créer de l'information, du contenu... dans un espace de liberté qui n'a pas de frontières connues.

Ce reporter à la définition web 2.0 du wikipédia francophone pour avoir une définition plus exhaustive. (Tiens, c'est une application web 2.0!)

Mais ce qui m'intrigue le plus à vrai dire et qui motive ce billet, c'est le mobile 2.0... je voudrais avoir des éléments pour en juger la pertinence! (je n'ai pas de définition dans wikipédia)

Est-ce que le mobile 2.0 est la transposition pure et simple du web 2.0 sur le mobile ? J'ai des doutes car l'Internet Mobile à encore un retard conséquent sur l'Internet PC et je pense que les expériences utilisateurs sur un téléphone mobile et sur un pc ou un Mac sont assez différentes.

Ne serait-ce pas alors l'utilisation dans ce secteur, de technologies "pas toujours très standadisées" ?
  • J2ME,
  • Flash-Lite,
  • cHtml, wml, xHtml...
Ou alors des applications mobiles attrayantes comme les widgets pour mobile qui permettent d'afficher sur son portable joliement des flux RSS?

Je pense notament aux widgets de la société Widset... Qu'en pensez-vous Thomas, Philippe, Eric, Fabrice ? Suis-je le seul à me poser cette question ?

Ou encore tous les services de géolocalisation, les expériences de paiement sur mobile, ... un peu la vision NttDocoMo présentée la semaine dernière dans leur vidéo ?

Ou cela annonce tout simplement l'arrivée imminente (c'est déjà le cas) des poids lourds de l'internet comme Google, Yahoo, MSN dans une chasse jusque-là gardée par les opérateurs de la téléphonie mobile ?

Ainsi une conférence va avoir lieu le 6 Novembre à San Francisco avec des nombreux acteurs qui vont définir le Mobile 2.0...

Si vous y assistez merci pour le retour d'information... si vous en savez plus que moi, faites profiter en passant l'information pour savoir si ce terme n'est pas trop galvaudé.

Il serait bien d'avoir une information claire et objective du sujet afin d'éviter d'éventuel "buzz marketing" car c'est un peu comme ça que la bulle internet 1.0 a éclaté!

3 commentaires:

Thomas Landspurg a dit…

Ben, mes 0.02 euros:

Je me suis pas mal exprimé sur le sujet, dans plusieurs billet, notamment celui ci: http://blog.landspurg.net/myths-of-mobile-web20-and-mobile-ajax
.
Donc pour resumé, j'espere que le mobile2.0 ne sera pas la transposition du Web2.0 sur mobile, ce serait dommage et limitatif! Que le mobile prenne les meilleurs idées du Web2.0 (la communautée, le user generated content, etc...) tout en utilisant les specificitées du mobilee (la proximitée, le fait de l'avoir partout avec soit, la localisation, l'experience utilisateur differente) serait le bon scenario...
Et même mieux, je pense que nous verrons de plus en plus de services apparaitre avec une bonne symbiose Web/mobile, et non pas comme aujourd'hui, des extensions mobile du web, ou des extension web du mobile....

Philippe a dit…

C'est bien de lancer ce débat.
Pour moi, le "Mobile 2.0" c'est tout simplement lorsque les gens utiliseront leur mobile prioritairement pour autre chose que de l'appel voix. On a vu cela avec le SMS, ce sont toutes les nouvelles générations de services qui prendront le relai.
L'internet servait à lire les mails, comme le mobile à téléphoner. On a vu ce que cela a donné avec l'internet, je pense que ce sera plus long avec le mobile.

David Mas a dit…

“La mobilité 2.0 ne dépend pas de l’appareil. Il n’existe aucune mesure de fonctionnalité qui permettrait de savoir si un téléphone mobile est un dispositif 2.0. Tous les téléphones d’aujourd’hui sont 2.0. Ce n’est pas ce que fait le téléphone mais ce nous faisons avec, qui nous a conduit à parler de mobile 2.0. Cette définition à l’avantage de sa flexibilité et est indépendant des conditions socio-économiques de leurs propriétaires. Au Japon ou en Corée, la mobilité 2.0 peut se traduire par le développement de formes complètement nouvelles de divertissement, alors qu’aux Etats-Unis, la mobilité 2.0 repose plutôt sur des services liés à la gestion de la présence et à la localisation.

À la différence du web 2.0, la mobilité 2.0 parle autant de l’utilisateur final que du dispositif ou du service, alors que le web 2.0 n’existe pas en dehors de la combinaison des deux. (…)

Nous pouvons nous extasier devant les services et les fonctionnalités que l’on peut obtenir de son PC et du réseau haut débit, mais nous restons très contraints pas la forme de l’appareil et de son interface, par les limitations du réseau et par les périphériques d’entrée et de sortie qui composent le média PC. Il n’en va plus de même avec le Mobile 2.0, où la diversité des appareils n’a de limite que celle de notre imagination. (…) Dans l’avenir, des appareils Mobile 2.0 pourront être tissés dans nos vêtements ou même, sous la forme de “poussières intelligentes”, exister dans l’air que nous respirons. (…) Je m’imagine sans mal communiquer de manière instantanée avec des personnes à l’autre bout du monde à partir de dispositifs implantés dans mon corps.”

Propos d'Olivier Starr de MobHappy

Source Internet Actu

Template Design | Elque 2007